Le chemin de vie, la communication avec soi et la paix - Anatayha

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
« La paix est une énergie du paradis, elle est telle une cascade se déversant
dans le cœur des humains. Ces embruns nous connectent au souvenir de
la quiétude des régions célestes nous invitant à la faire vivre en nous à
chaque instant en avançant inspirés par la source qui ne tarit jamais. »
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Dans cette phrase, on peut entendre beaucoup de choses. Mais un point est central, une énergie céleste procure un état intérieur : La Paix.

 

Qu’est-ce que la Paix ? Est-on bien sûr de la connaître, d’avoir compris les conditions qui permettent son expression, les habitudes qui permettent de l’ancrer en nous ?

On peut dissocier deux aspects de la Paix, la paix intérieure qui traverse l’être humain parfois et habite un être accompli et la paix extérieure qui ne dépend pas toujours de nous.

Extérieurement, il est possible de tout mettre en ordre et d’atteindre la paix mais même un grand Maitre ne peut pas contrôler tout le monde physique. La matière nous enseigne le mouvement au travers de nombreuses problématiques qu’il nous faut dépasser.

Ainsi, la paix extérieure peut procurer un état de quiétude intérieure. Mais cet état d’être disparait généralement en même temps que la paix autour de nous et s’efface dans le tumulte des affaires quotidiennes. Ajoutez à cela les changements permanents qui agitent le monde autour de nous. En conséquence, investir sur l’équilibre extérieur pour garantir notre paix intérieure devient vite un pari risqué ou un effort sans fin.

L’état de Paix intérieure qui se construit en nous, doit donc dépasser ces conditions physiques aléatoires qui nous entourent. Pour être durable, il doit nécessairement plonger ses racines dans une source qui est au-delà de la matière et devenir un terreau éternel qui pourra nourrir notre Paix des meilleurs aliments qui soient. Ce terreau qui donne sens à notre vie, est composé en grande partie d’un Haut-idéal.

 

Le Haut idéal

Le Haut-idéal est un objectif qui nous permet de nous réaliser tout en aidant le plus grand nombre de personnes possible. Cela peut aussi être un objectif qui bénéficie à un autre règne que les humains, végétal, minéral ou animal. Quoi qu’il en soit, il bénéficie à la Terre en général et une partie de la vie qu’elle porte. Réaliser un Haut-idéal est en soi impossible. Oui c’est un objectif tellement grand, qui nous dépasse tellement que le réaliser est presque impossible. Mais œuvrer pour le réaliser, va nous fournir un élan intérieur, une dynamique, un magnétisme qui donne du sens à chaque pas que l’on fait pour s’en rapprocher.

Ainsi, trouver son Haut-idéal, le chemin qui a du cœur et qui nous réalise est une étape incontournable pour construire et faire grandir la Paix en nous. Cette paix, jaillit dans un cœur ayant compris l’importance d’œuvrer en unité avec la Vie et non contre la Vie.

Quel est votre Haut Idéal ? Peut être un bon médium ou un Devin pourrait vous le dire ?

Non, seul vous pouvez répondre à cette question, votre Haut-idéal est gravé au fond de votre cœur, taillé par et pour votre Ame.

Demander à quelqu’un d’autre que vous de le trouver, c’est remettre un bien trop grand pouvoir à une autre personne. C’est oublier que seul vous pouvez marcher sur le chemin de votre destinée.

La paix intérieure se construit en devenant acteur d’un haut-idéal sur Terre. En utilisant toutes ses capacités, son intelligence, sa volonté, sa sagesse, son amour… au service de sa réalisation.

Evidement, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Avant d’en arriver là, il faut mettre de l’ordre en soi et dans ses affaires. Il faut redessiner nos priorités et faire le tri, entre ce qui nous divertit et ce qui nous réalise, entre ce qui nous fatigue et ce qui nous vitalise.

La communication à Soi

paixPour parvenir à ce grand ménage, il faut rétablir la communication.
Vous direz mais je communique tous les jours avec ma femme, mon mari, mes amis.
Non, ici il s’agit d’une autre forme de communication. Peut-être la première forme de communication, la plus importante : la communication avec soi.

Cet espace essentiel qui permet de se sonder, de se comprendre et de se connaitre.

Celui qui se connait peut se réaliser en accord avec sa nature profonde, son âme. Trouvez le chemin qui a du cœur et de la lumière, avancez enfin sur le chemin de la réalisation de sa mission de vie.

Tout cela demande un grand travail de mise en ordre intérieur et d’écoute de soi.

C’est l’une des utilités de la méditation qui nous invite à apaiser les tempêtes qui nous agitent intérieurement et comprendre ce qui vit et réagit en nous pour le guérir et le sublimer.

 

Communiquer avec soi pour maintenir la Paix intérieure

La communication avec soi doit être considérée comme un espace nécessaire à notre équilibre. Elle doit être pratiquée dans un cadre permettant une communication sereine, calme et profonde. Il ne s’agit pas de rester bloqué dans des émotions de basses fréquences (ou la jungle de notre mental), mais de trouver le chemin pour aller au-delà de cet espace qui s’ouvre une fois que l’on a fait taire nos émotions et pensées. A ce moment commence la véritable guidance intérieure, c’est dans cette espace que nous pouvons puiser la véritable inspiration.

 

Mais c’est aussi ici que nous pourrons réellement communiquer de façon constructive avec soi et les autres, qu’ils s’agissent de nos frères et sœurs et des autres formes de conscience.

Il est ainsi nécessaire de savoir prendre le temps, de se donner de l’espace pour s’écouter.

Sans cultiver cet espace, ce rapport à soi l’être humain reste dans le brouillard, et répète généralement les mêmes erreurs, les mêmes schémas.

La communication avec soi et l’écoute de soi sont donc des étapes fondamentales du développement intérieur. Elles en sont peut-être même la base.

Elles nous invitent à marquer des temps de pause dans nos quotidiens si remplis pour prendre du recul et ensuite agir avec plus de sagesse.

Ainsi l’ordre auquel nous invitent l’écoute et la communication avec soi, ouvre les portes des courants célestes comme la paix et l’harmonie, leur permettant de nous visiter. Elles nous enseignent que la seule paix durable est avant tout intérieure.

Elle est l’un des fruits savoureux que peut nous offrir le chemin spirituel.

 

Pratique

Concrètement comment s’y prendre et surtout par où commencer ?

On retrouve plusieurs notions clefs :
  • Communication/écoute de soi
  • Paix intérieure et paix véritable
  • Haut idéal
  • Le silence intérieur

Chacune de ces notions peut être approfondie et méditée pendant plusieurs jours. Ce sont les portes de thèmes très vastes que nous approfondissons en séminaire « Aura et développement intérieur ». Mais que chacun peut méditer avec sa sensibilité.

Quelques conseils pour bien méditer, il suffit de trouver un espace à la fois calme et douillet. Pensez à garder le dos droit et à commencer par inspirer et expirer le plus profondément possible, de façon à vous oxygéner. Cette respiration profonde est aussi là pour vous inviter à la détente.

Pensez également à ne pas avoir le téléphone portable dans la poche et d’appareil Bluetooth allumé à proximité. Dans la mesure du possible pendant un temps de méditation comme celui du sommeil destiné à la régénération veillez à vous préserver des ondes.

Vous pouvez aussi commencer en demandant que la Lumière veille sur vous et vous protège durant votre pratique. Puis vous pouvez allumer, une bougie symbole de pureté et de lumière.

 

Je vous propose deux approfondissements qui peuvent être un beau départ pour méditer et travailler sur soi.

 

Méditer : La Communication

Lorsque j’accompagne des entreprises, des groupes, des couples ou simplement une sœur ou un frère sur le chemin de l’éveil, je me retrouve souvent à éclairer des problématiques relationnelles. Dans quasiment 100% des cas, ces conflits auraient pu être évités avec une communication claire et bienveillante.

Nous avons en général le souhait d’éviter les conflits et nous associons inconsciemment cela au fait d’éviter de parler de ce qui est conflictuel ou dérangeant. Dans les couples, les relations familiales, amicales ou professionnelles, nous disons trop souvent « cela va passer », « il va changer ou comprendre ». Mais comme la situation ne s’arrange pas, voire s’aggrave, la tension monte, la colère pointe le bout de son nez et certains d’avoir raison, nous explosons. La parole permet alors d’alléger cette accumulation de tensions intérieures mais, trop électrique, elle n’apporte que rarement les résultats escomptés. Au mieux elle nous soulage mais prépare déjà, de futurs orages.

Il faut comprendre que dans ce genre de situation, les deux parties ont la plupart du temps raison. C’est ici que les choses se compliquent. Comment l’autre peut avoir raison, si j’ai moi aussi raison ?

Voici l’un des grands buts de la communication, synchroniser deux acteurs pour qu’ils parlent de la même chose. Qu’ils retrouvent leur unité afin de mettre de l’harmonie dans leur relation. Autrement, les deux partis, qu’ils vivent à proximité ou ensemble, se retrouvent dans des bulles totalement désunies. Avec le temps, ces bulles deviendront imperméables et étanches. Faire vivre une relation demande donc de l’énergie, de l’amour mais aussi de la communication. Comment savoir si l’autre partage notre façon de voir, d’envisager le futur et de s’y préparer, si nous ne communiquons pas avec lui, elle ou eux ?

Trop souvent, nous agissons comme si l’autre était au courant ce que nous pensons, comme si cela allait de soi…

Ces manques de clarté dans la communication, sont autant d’actes manqués d’harmoniser une relation. Mis bout à bout, ils handicapent littéralement nos capacités d’échange, ils sont responsables de beaucoup de conflits et d’échecs relationnels comme professionnels.

Alors cessez d’échanger, seul, avec votre mental au sujet de ce que pense ou veux l’autre et simplement avec Bienveillance, ouvrez un espace de communication.

 

 

Méditer : Le silence intérieur

 

Arriver au silence intérieur est une première étape que l’on vise au travers des modules ayant pour thème le développement intérieur. C’est en effet une réalisation essentielle sur notre chemin. Elle marque une première victoire sur la mise en ordre de nos émotions et de nos pensées.

L’un des premiers objectifs de la méditation est de parvenir à trouver cet espace de calme et de quiétude que nous offre le silence intérieur. C’est lui qui est ensuite la porte d’entrée à l’inspiration divine et dans un premier temps à celle venant de notre sage intérieur.

Apprendre à faire le silence en soi est important dans un monde rempli de bruit.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
« C’est le silence entre deux notes de musique qui nous permet d’apprécier
une partition. C’est le silence entre deux expériences qui nous permet d’en
savourer l’enseignement. »
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Parfois, certains de mes élèves me demande s’il est possible de parvenir au silence intérieur et s’il n’est pas ennuyeux ?

Il faut comprendre que le but n’est pas forcément de rester en permanence dans le silence mais de pouvoir y être à volonté et facilement.
Finalement, cela consiste à se réapproprier une capacité qui est naturelle, celle de ne pas être esclaves de ses pensées et émotions.

 

Quasiment toutes les personnes que j’accompagne sur les sentiers de la méditation se plaignent au commencement de leur pratique d’être envahie par des pensées (les courses à faire, la facture non payée, le reproche reçu la semaine dernière, la crainte d’une épreuve à venir…).

Ceux qui ne rencontrent pas ces difficultés en méditation peuvent parfois les rencontrer au moment du coucher, cela provoquant des difficultés à l’endormissement allant jusqu’à l’insomnie.

Apprendre à maitriser son esprit et sa conscience amène de multiples vertus et est certainement l’une de nos plus grandes responsabilités.

Être capable de mettre de l’ordre dans toutes ces « voix intérieures » est nécessaire. D’autant plus si nous voulons user de notre verbe en conscience, avec transparence entre ce que nous sommes et ce que nous souhaitons incarner dans les relations que nous co-créons.

Ramener plus de paix, de calme et de silence à l’intérieur de soi est ainsi la meilleure façon de s’exprimer avec sagesse. Pour construire jour après jour, mots après mots, la paix à l’extérieur.

 

Yohan Anatayha
Thérapeute Bio-énergéticien et Géobiologue
Co-fondateur de l’École Hanka

Sites web : www.anatayha.com et www.hanka.fr